Trois conseils pour votre restitution d’un véhicule utilitaire en LLD

Restitution LLD d'un véhicule utilitaire
La restitution LLD d’un véhicule utilitaire peut faire naitre une appréhension de la part des utilisateurs et dirigeants d’entreprises, et constituer un frein à passer la flotte utilitaire en location longue durée. « Combien vais-je devoir payer à la fin ? » , « Faut-il que la carrosserie soit comme neuve ? » sont des exemples de questions qui reviennent fréquemment lorsque nous communiquons des informations sur le leasing utilitaire.

Ces questions sont légitimes, il faut savoir que toutes les clauses de restitution sont spécifiées dans les conditions générales de location. Nous pouvons affirmer que ces clauses sont cohérentes, et font appel au bon sens. Nous allons détailler ici les trois points importants pour que la restitution des véhicules en location longue durée se passe au mieux.

1) Exiger les conditions de restitution des véhicules en LLD utilitaire avant de signer le contrat.

Au contraire de ce que beaucoup de personnes pensent, les organismes de LLD utilitaire n’exigeront pas de récupérer un véhicule dans un état neuf à la fin du contrat de leasing. La seule chose est qu’il faut que l’état du véhicule utilitaire restitué soit conforme à son âge et son kilométrage, et que l’usure y soit cohérente. Le bon sens prime.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est important de demander au organismes la grille de restitution du véhicule avant de commander le véhicule en location longue durée. Cette grille doit être conforme à l’état standard référencé par le Syndicat National des Loueurs de Véhicules Longue Durée (SNLVLD).

La définition de l’état standard d’un véhicule restitué se trouve sur le site Internet de la SNLVLD:

http://www.snlvld.com/site/la-lld/conditions-generales-de-location.html

Les plus grands organismes de location longue durée respectent ces règles de restitution de véhicules. Ils sont parfaitement structurés, puisqu’ils font même appel à des experts externes qui réalisent les audits en prenant des photos. Ces experts indépendants garantissent une parfaite transparence sur l’expertise des véhicules rendus.

citroen berlingo

Par contre du côté des concessionnaires automobiles, les règles de restitution diffèrent d’un concessionnaire à un autre. Il faut donc prendre connaissance des règles de restitution lors de la commande du véhicule. Il faut préciser que les règles déterminées par le SNLVLD n’incluent pas la location avec option d’achat (LOA).

Or lorsqu’une concession propose de reprendre le véhicule en fin de contrat, il s’agit majoritairement de contrat de LOA (ou crédit bail). Il importe donc de pas se laisser aller à négliger ce point, et de s’assurer de leurs règles de restitution des véhicules en leasing utilitaire.

Pour résumer les points précédents, il est conseillé aux entreprises de bien prendre connaissance du type de contrat proposé, à savoir une location avec option d’achat (LOA), crédit bail ou une location longue durée entreprise (LLD). S’il s’agit d’une location avec option d’achat (LOA), il est préférable de bien examiner et consulter la grille de restitution du concessionnaire.

Et dans le cadre d’une location longue durée entreprise (LLD), il faut s’assurer que le véhicule est bien soumis à la norme des restitutions définie par le SNLVLD, et que celle-ci soit indiquée dans les conditions générales de location longue durée.

2) Bien entretenir le véhicule durant la location longue durée utilitaire

Nous l’avons expliqué, les organismes de location longue durée ne s’attendent pas à récupérer un véhicule en état neuf, mais ils exigent un véhicule en état standard en rapport avec son âge et son kilométrage. Des moyens faciles à respecter peuvent être suivis pour ne pas à avoir à endosser des coûts ou entrer dans des litiges à la fin du contrat de LLD utilitaire.

La consultation d’un grille de restitution d’un organisme de location longue durée entreprise (LLD) permet à une entreprise de s’y conformer dans l’utilisation des véhicules de l’entreprise au quotidien.

Dans ce cadre, l’entreprise peut :

  • Suivre et motiver les utilisateurs à maintenir le bon fonctionnement de leur véhicule utilitaire et son état.
  • Procéder toujours à des réparations pour soigner l’esthétisme du fourgon en usant de l’assurance si besoin est.
  • Contracter la formule entretien-maintenance LLD qui prend en charge toutes les opérations relatives au véhicule  dont, entres autres, les entretiens, le contrôle technique, et les pneumatiques éventuellement.

3) Prévoir la restitution de son véhicule pris en leasing utilitaire

Dans cette dernière partie, la grille de restitution joue également un grand rôle. Grâce à cette dernière, l’entreprise pourra définir les éventuels travaux à effectuer avant la restitution. Pour cela, il suffit juste de se reporter à la grille de restitution communiquée par les organismes de location longue durée (LLD).

En outre, les papiers du véhicule faisant l’objet de restitution doivent être complets dont : sa Carte grise, son code autoradio, son carnet d’entretien dûment rempli, sa double de clé…

Prévoir la restitution autant que possible permet d’éviter à faire face à des litiges ou à des charges imprévues.

En résumé l’opinion que l’on a sur les règles de restitution des véhicules en Location longue durée entreprise (LLD) est totalement infondée. Ces règles sont légitimes et conformes à l’état du véhicule selon son âge et son kilométrage. Les règles de restitution doivent être mentionnées dans les conditions générales de location, aussi il est préférable de les consulter en premier lieu.

Pour finir, nous suggérons aux utilisateurs de bien entretenir le véhicule et de devancer la restitution afin que celle-ci se passe bien.

Si vous désirez obtenir plus d’information sur le sujet, nous répondrons volontiers à vos questions ou vos demandes de devis LLD.